Le résultat du vote sur l’Airsoft

Citation de la nouvelle proposition d’amendement sur la directive liée à l’utilisation des armes à feu de l’UE. Le vote est survenu le 14 mars 2017 avec 70 % de députés votant en faveur de la proposition :

“La directive 91/477/EEC n’est pas applicable à d’autres articles, telle que les appareils d’airsoft, qui ne correspondent pas à la définition d’une arme à feu et ne sont pas donc régulés par cette Directive.”

Vue d’ensemble

L’Airsoft survivra donc dans sa forme actuelle après un processus prolongé de négociations et de considérations entre les membres du parlement européen et les pionniers de l’industrie Airsoft qui s’inquiètent depuis fin 2015 de l’impact des différents attentats sur la législation de ce loisir liés aux ports d’armes ou dérivés (assimilés bien souvent par l’apparence).

Dans cet effort de négociation, l’Association Airsoft européenne a rejoint des représentants de beaucoup d’autres fédérations sportives affectées par cette directive pour informer les décideurs de tous les aspects liés à la pratique de l’Airsoft et recommander leurs aspects positifs dans la société européenne.

Pendant que l’Association Airsoft européenne a travaillé sans relâche pour informer et influencer le résultat de cette directive, il faut également être reconnaissant et fier des efforts combinés avec les représentants d’ASG et de Cybergun pour former ce résultat.

Interprétation

L’Amendement 107 (A8-0251/107) de la Directive 91/477/EEC est passé le vote avec une référence directe qui déclare qu’un appareil d’Airsoft ne correspond pas à la définition d’une arme à feu, en signifiant qu’un appareil airsoft ne sera pas affecté par cette directive.

Par définition, les systèmes AEG et AEP, GBB, Spring ou même HPA sont des appareils spécifiquement liés à la pratique de l’Airsoft et ne seront pas soumis au nouveau règlement pour l’instant.

C’est le meilleur résultat que nous pourrions obtenir pour la pratique de l’Airsoft en Europe. Un résultat durement gagné.

Ce qui arrive ensuite

Maintenant que le texte de la Directive 91/477/ECC a passé le vote, il doit passer le Conseil des Ministres avant d’être exécuté. Au moment de l’écriture de ce billet nous n’avons aucun détail sur le délai imparti

L’avenir de l’Airsoft

Bien que l’Airsoft ait gagné une dure bataille dans sa capacité à être associé à un simple loisir sportif, nous serons sans doute surveillés plus durement à l’avenir, notamment par l’inspiration qu’un oeil extérieur non averti peut poser sur les équipements que nous utilisons. Pour cela chaque pratiquant d’Airsoft doit se responsabiliser et influencer positivement l’image de ce loisir.

Il est urgent que l’Airsoft devienne un loisir organisé et structuré reconnu à travers l’Europe, gouvernée par les associations nationales et européennes avec des principes harmonieux à travers tous les territoires. Les clubs locaux ont besoin d’être impliqués dans les associations nationales.

Par http://www.euroairsoft.org/

Laisser un commentaire